Naturlig orange farve knuses i morter, så pigmentet kan bruges til fremstilling af pastelkridt

Craies pastel à base de terre naturelle et d'oxydes de fer

Nous produisons les craies à la main, avec le calcaire des falaises environnantes et des pigments non toxiques provenant du monde entier et qui possèdent les plus belles nuances de couleurs.

Dans notre atelier de Højerup, nous mélangeons les masses de craie douces pastel, qui sont ensuite roulées en boudins avant d’être découpées en unités, puis séchées avant d’être placées individuellement dans leur étui.

Nous mélangeons, corrigeons et ajustons chaque couleur de manière à créer une harmonisation des couleurs qui se rapproche de la nature et de la lumière nordiques.

Pour nous, les couleurs sont d’une importance capitale, non seulement chaque couleur en soi, mais aussi sa place dans une combinaison avec tous les contrastes possibles. Couleurs terriennes sombres naturelles tamisées, en présence de couleurs claires ou bien puissamment colorées, froides – chaudes lumineuses – sombres et complémentaires dans le contraste.

Une couleur donne sa plénitude lorsqu’elle est mise en contraste avec d’autres couleurs, c’est pourquoi la force de la couleur, la composition, l’harmonie, la forme et la taille sont des facteurs que nous avons pris en compte dans notre travail de création et développement.

Les produits liants sont mélangés par nous à partir de matières naturelles et ni nos craies douces pastel, ni notre fixatif ne contiennent de matières plastiques. Nous n’ajoutons ni conservateurs, ni oxyde de titane ou d’autres produits, connus pour entraîner des dérèglements hormonaux ou autres cancers. 

Pigments

Nous utilisons principalement des couleurs minérales et des oxydes de fer pour nos craies douces pastel. La plupart sont achetés par nous prêts à l’emploi, mais certains sont lavés, décantés et extraits par nos soins.

Les pigments naturels se trouvent en quantité dans de nombreuses régions du monde mais il y a à présent si peu de fournisseurs que ce sont les pigments synthétiques qui aujourd’hui dominent le marché.

Nous avons la chance d’avoir une collaboration avec certains moulins à couleurs, qui préparent, cuisent et extraient les pigments minéraux.

La cuisson est déterminante pour la couleur et la brillance des pigments. Par la cuisson à 700-800 degrés l’ocre jaune se change en rouge, et si on augmente les températures de cuisson, on obtient des couleurs plus froides tirant sur le brun-violet comme le caput mortuum (ou « tête morte »).

Il y a naturellement des différences de couleurs minérales selon les lieux d’où les pigments sont tirés. Le brun umbra d’Italie par exemple est relativement clair en comparaison avec le noir umbra de Chypre. C’est pourquoi nous utilisons notamment le joli ocre danois de Løvskal.

Ocre de Løvskal

Den smukke danske jordfarve okker kommer fra Løvskal, en lille by mellem Viborg og Randers. Her lå der indtil ca. 1960 et lille okkerværk, der tidligere har forsynet vores farvefabrikker med okker. I dag er det næsten ikke til at forestille sig, at der nogensinde har været en fabrik, og det naturskønne område ser helt uberørt ud med træer, buske og søer. Naturen finder altid ud af at gendanne sig selv, men graver man lidt i jorden, kan man stadig finde den smukke løvskal-okker.